Saison Pêche 2017, un bon ratio!!!!

Pourquoi un bon ratio pour cette saison 2017? tout simplement parce que le peu de sorties réalisées cette année se sont montrées productives voir très productives!!!

Depuis quelques temps maintenant, je pêche assez peu...pas par manque d'envie mais par manque de temps!!!il faudrait que les journées fassent 48h!!!

 

Donc lorsque un créneau se débloque, il faut savoir en profiter et exploiter au maximum ces quelques heures au bord de l'eau.

L' essentiel était donc de faire les bons choix de parcours et de techniques à employer...

J'aime être efficace, je m'immerge totalement dans le milieu et je prospecte comme un sauvage avec une soif de pêche incroyable...la passion est là et ne risque pas de me lâcher...

 

Déjà Septembre je n'ai rien vu passer, l'automne arrive à grands pas et l'appel de la migration est fort...les migrateurs à plumes vont entamer leur grand voyage et n'ont pas finis de me faire rêver. Mes Setters Gordon commencent à trembler, on rejoint la palombière pour la préparation, je troque donc mes cannes à mouche contre mon Fabarm et autre verney carron...

Cette période marque pour moi la fin de saison pêche, bien trop courte à mon gout!!!

 

A souligner:

- Le niveau d'eau extrêmement bas des rivières, un manque de précipitation flagrant cet hiver et ce printemps en sont la cause principale mais aussi un pompage excessif pour cette foutue graine jaune qu'est le maïs. Aucune restriction n'a été mise en place c'est quand même vraiment inquiétant....comment va se passer l'avenir? il faudra prendre les bonnes décisions...

  

- coup de coeur 2017: Un ami Périgourdin grand pêcheur de poissons blanc au coup et à d'autres techniques qui me dépassent, a troqué ses longues cannes de 12 mètres pour une canne à mouche, la passion est là, il a mordu et je suis persuadé qu'il est piqué à vie!!!Un long apprentissage a commencé, bientôt ce ne sera que du bonheur ;-))

 

VIVEMENT 2018!!!!!!!

 

Voici en résumé quelques images de cette année fly 2017...

 

 


Palombière 2016, de juillet à novembre, les images!!!

0 commentaires

Paysages et Truites Catalanes

0 commentaires

Aloses sur le Saison

0 commentaires

The First, enfin!!!

En 2014 j'avais décidé de partir à la recherche du roi des Gaves, Salmo Salar. Je savais à l'avance que le but serait compliqué à atteindre mais qui y a t'il de plus beau que de réussir un défi difficile à réaliser? vous connaissez ma réponse ;-)

Après l'acquisition du matériel, la fabrication de quelques tubes fly, il n'y avait plus qu'à...

Au début de cette saison 2014, un certain Fabrice, qui est pour moi un Saumonayre hors pair, m'avait dit: "tu seras prêt pour 2015" et j'ai compris lors de ce début de saison 2016 pourquoi il m'avait dit cela.

En effet, les premières sorties se sont révélées légèrement catastrophiques...pourquoi? parce-que pas ou peu de connaissance des pools du bas du Gave d'Oloron (spots où se font la plupart des prises en début de saison), apprentissage des gestes du fameux spey cast, compréhension des pools et surtout inquiétude de savoir où j'allais pouvoir piquer un poisson dans cet océan de flotte verte (enfin grise, bleue, marron tout dépendait des conditions météo)

Donc la douzaine de sorties en 2014 fut soldée par la prise d'un superbe barbeau pris par le dos au bidala, la prise d'une Alose de 2kg à Majoureau et de 2 ou 3 touches de poissons non déterminés ;-))) bref rien de bien transcendant niveau Saumon mais j'ai appris, j'ai découvert...

 

2015, la meilleure saison niveau remontée de Saumons!! et bien il fallait que je décide de monter la palombière cette année là ;-((( bonne idée non? donc 2015 se résume à 6 sorties (on ne peut pas tout faire) sur les Gaves avec en récompense une superbe tirée dont je me souviens encore car le poisson m'avait salué par un saut 5 minutes plus tard!!! je n'avais pas réussi à le prendre...mais j'ai appris des choses, j'ai compris, j'ai découvert....

 

2016, on y est, je lance mieux, je suis plus régulier, je fréquente des pools qui pêchent bien à la mouche, mes tubes fly paraissent maintenant plus vivants, je sens que je suis dans le coup et avec un peu de chance en plus, le résultat se fait ressentir rapidement!

Le 8 Avril, les niveaux sont assez hauts mais ça pêche!! je tente le coup sur le bas d'un pool, je laisserai la tête car trop d'eau...5 lancers plus tard, le running me sera littéralement arraché des mains!!une touche d'anthologie dont je tremble encore ;-)) le poisson est au bout et me prend 20 mètres de ficelle en un rien de temps puis saute au raz du rapide!!! un barjot tout blanc d'environ 5 kg (je pense)...il remontera vers moi comme une fusée avant de repartir pour le second rush et se décrochera à quelques mètres de moi seulement...mal piqué...leçon n°1: le running plus solidement tu tiendras la prochaine fois ;-)

Par la suite, 2 sorties se passent en compagnie de l'ami Christophe mais pas de saumon à l'horizon...ce dernier ayant déjà fait un poisson!!!je l'envie grave ;-))

Puis vient cette matinée du lundi 9 mai, je commencerais par un petit coup à ST DOS puis traverserais par la suite côté Castagnède, les forts coefficients de marrées des jours précédents auront peut être amenés quelques poissons sur ces pools du bas...

Il est 10h45, je n'ai rien vu pour le moment, j'attaque un pool, quelqu'un fait la passe à la cuillère devant moi, il a presque fini, le niveau est bon, ça pêche très bien! dix minutes s'écoulent et un poisson tout blanc saute et retombe à plat en plein milieu du Gave, dans ma tête cela fuse de tout les côtés, un état que je n'avais jamais ressenti auparavant, je sens que je vais prendre ce saumon alors je m'applique, et 3 lancers plus tard c'est la délicieuse tirée suivi par un rush superbe dévidant les 15 mètres de running restant + au minimum 40 de backing, ce poisson a une force incroyable et je combats au mieux...le rêve est de nouveau au bout de la soie!!!pendant une douzaine de minutes je bataillerais avec ce poisson et j'ai eu beaucoup de chance de le sortir car impossible à cet endroit de l'échouer....j'ai d'ailleurs tenté de le prendre en pleine eau pas la queue mais je l'ai échappé (voir vidéo) puis j'ai enfin réussi à l'amener sur un mini monticule d'herbe bordé de ronces où j'ai pas mal cafouillé ;-)))

ENFIN, il est là devant moi, un superbe Saumon du Gave tout argenté, je l'admire, putain que c'est beau, le graal de tout pêcheur à la mouche!!

Je le mitraille avec le reflex, j'essaie de ne pas trop trembler pour ne pas flouter les photos ;-)) puis je le sacrifie et le bague...cela faisait plus de 10 ans que je n'avais pas conservé un poisson sauvage, se fut dur mais le premier je tenais à ce que mes proches le voient, le touchent le goûtent, c'est pas tous les jours que l'on a l'occasion d'avoir un tel bijou de la nature entre les mains...

Un petit tour chez Patrick à Autevielle afin de déclarer le poisson, peser, mesurer, boire une excellente bière brune et surtout passer un excellent moment entre passionnés...

C'est quand la prochaine sortie? très bientôt et il me tarde car la recherche du Roi Gaves c'est vraiment que du bonheur.

 

Niko

 

 

84 cm pour 5kg600 de muscles...

D'autres photos et quelques tubes fly....

La vidéo à regarder en HD ;-))

1 commentaires

Gave d'Oloron and March Brown!!

Gave d'Oloron and March Brown!!

Depuis l'ouverture je n'ai traîné mes waders que peu de temps le long du Gave, une petite demi journée à peigner quelques pools sur le bas de l'Oloron histoire d'essayer de piquer maître Salar et 3 petites heures lors d'un après midi ensoleillé mais cette fois, non pas avec une 13 pieds à la main mais avec une 10 pieds soie de 5...

J'ai passé 2 heures intenses lors d'une superbe éclosion de march brown. Pas mal de poissons vus, attaqués, pris, décrochés et manqués!!!

C'était aussi l'occasion pour moi d'essayer la petite gopro 4 session...

La suite en images...

0 commentaires

2015, construction et première saison dans la palombière

En 2014 nous avions trouvé une belle pente de grands chênes longée par un ruisseau ce qui est assez rare dans cette commune de la côte landes nature...

Les palombes aimaient naturellement s'y poser ce qui a bien entendu attiré nôtre attention.

Pour la saison 2014, nous avions donc décidé de construite une cabane sommaire au sol afin de vivre une première année d'observation avant de se lancer dans les grands travaux...

A l'aide de quelques volants et de 5 appeaux nous avions réussis à poser pas mal de volées malgré une saison très compliquée niveau passage! c'était donc très encourageant pour l'avenir de ce poste.

Durant la migration nous avons donc pu cibler parfaitement les arbres que les palombes affectionnaient pour la pose.

Novembre 2014, la décision était prise, nous installerons un pylône au tir posé pour la saison 2015 dans cette chêneraie...c'est parti pour l'aventure!!!

 

Mars 2015, agrandissement du pigeonnier

Mai, l'emplacement du pylône est trouvé, c'est parti pour les fondations ;-))

Des tubes PVC en 33 cm de diamètre positionnés à l'entraxe 1,60 m afin d’accueillir le pylône (échafaudage)

Il n'y a plus qu'à couler....

Une fois les plots prêts, nous sommes allés chercher le pylône qui nous attendait dans un petit bois du pays basque...(acheté à des paloumayres qui arrêtaient et qui désiraient chasser au sol)

Après environ 5 heures de chargement (à 2 gaziers) le matos est prêt à rejoindre les landes....

 

Le matériel ayant été déchargé en suivant au pied du nouveau poste, il n'y avait plus qu'à!!!

Après une grosse nuit de sommeil (il y en avait bien besoin) on a attaqué le montage du pylône, nous avons fixé les pieds de l'échafaudage aux plots à l'aide de goujons d'encrage de 10, mis la base de niveau et à 16h nous en étions rendu à ce stade....voir ci dessous ;-)

 

Pour les haubans nous avons enfoncé à la masse des IPN en acier à 1 mètres de profondeur....

les premiers seront placés à 5 mètres de haut soit à moitié pylône... 

Câbles de 8, tendeurs, haubanage terminé

Donc au final, voici le résultat à la fin de la première journée de travail...

Puis après 2 autres demi journées de travail....toujours à 2 travailleurs ;-))

Juin, Le pylône est terminé, les haubans solidement arrimés, hauteur définitive pratiquement 10 mètres, prochaines étapes, le palier, l’échelle, la structure du plancher et le plancher!!!

ça donne ça....

Ensuite, la structure de la cabane que nous fabriquerons à la maison...

première étape, déligner des chevrons de 8 cm x 5 cm dans des pannes de 16 x 5 ça donne ça...

Nous avons fabriqué des panneaux que nous avons monté et assemblé un par un...comme une ossature bois de maison....

les panneaux en 120 x 240 pour la plupart ont été montés à la corde et fixés au plancher à l'aide de vis en 100...

La structure terminée nous avons couvert avec des lames de bardage (clin) en pin déclassé....le boulot le plus long était de tout peindre en vert avant la pose mais mon collègue a été efficace ;-))

Pour le toit nous avons utilisé du bac-acier vert et voici le résultat...

Septembre, place au travail dans les chênes effectué par un très bon paloumayre mais surtout un très bon grimpeur qui fait toujours un excellent travail, un grand merci à lui.

voici quelques visions sur les arbres de pose

Octobre, Au final nous avons attaqué cette saison 2015 avec 3 poses (glanneurs), 2 balanciers + 1 glanneur de pointe (attaques), 1 va et vient et 2 caisses à volants (10+8)

Bilan de cette première saison:27 jours de présence,  211 vols travaillés, 126 accrochés pour 80 poses ce qui est assez positif pour nous ;-)

ci-dessous quelques photos résumant la saison et la vidéo d'une pose...

Vivement la saison prochaine ;-)))

@+ Niko

1 commentaires

La quête du Graal sur le Gave d'Oloron....galerie d'images.

0 commentaires

Le calibre 28 et les bécasses...

Après quelques essais sur plateaux c'est à la chasse que le petit calibre a fait ses preuves.
J'ai eu la chance grâce à mes deux Gordons de pouvoirs tirer quelques dames au long bec après de superbes arrêts.
Je pensais rater pas mal d'oiseaux et faire chuter le pourcentage à au moins 50% (j'étais à 95% avec le calibre 12)...mais ce ne fut pas le cas! En effet, je n'ai pas manqué un seul oiseau!! Monté en 1/4, 3/4 et alimenté en Mary puma 22 n°9, le calibre 28 m'a donné énormément de plaisir et j'avoue être réellement tomber sous le charme de cette arme légère... Le douze risque de faire un long séjour dans sa housse dorénavant...
Il faudra attendre l'ouverture 2015 maintenant afin de l'essayer sur quelques faisans, mais je ne doute en aucun cas des résultats ;-)
Lors de la dernière semaine de la saison, j'ai troqué le fusil contre le reflex...voici quelques images de ces deux derniers mois de chasse à la mordorée.
0 commentaires

Vers la difficulté...

J'ai toujours chassé la bécasse au calibre 12, canons standards (71 cm) et chokes chasse (demi et plein choke) ce qui m’obligeait à être précis dans mes tirs.

Je ne suis pas du tout adepte des canons courts , rayés, lisses qui autorisent beaucoup de fautes de tir et ne mettent pas en valeur (à mon sens) le tireur. Ces derniers facilitent considérablement la prise du gibier (ne me tirez pas dessus, ce n'est que mon point de vue).

J'ai donc décidé de pimenter un peu les choses et me suis tourné vers un petit calibre à la gerbe serré, le calibre 28.

Le but pour moi étant d'augmenter considérablement la difficulté du tir et ainsi d'en augmenter le mérite! La bécasse reste pour moi le gibier roi et je tiens à la respecter jusqu'au bout...

Pour information, le chargement standard d'une cartouche de calibre 12 est de 32 grammes alors qu'il est seulement de 21 grammes pour le calibre 28 ce qui devrait corser obligatoirement les choses ;-))

Voici le test de prise en main sur mini plateaux avec des cartouches Mary Arm panther 24 en 7,5. (vous entendrez une petite dose d'humour vers la fin de la vidéo car un Papy du coin, intrigué par ces nombreux coups de fusil, est venu regarder et commenter la scène )

Il n'y a plus qu'à le tester lors d'une action de chasse...vivement car c'est un vrai jouet!!!

@ bientôt

0 commentaires